Résumés des matchs

Merci a Aurélien Croizet, futur journaliste sportif pour l'équipe, canalfootball club, bein sport ..... pour ses articles gracieusements rédigés :

 

CHAMPIONNAT : DIMANCHE 5 MAI

ST ANDRE 2 – GUERANDE 2

15H

 

 

Les andréannais accueillent le premier du groupe et le grand rival, Guérande, dans leur stade de l'Ile de la Pierre. Autant vous dire que la tension et le spectacle sera au rendez-vous dans ce match. Les deux équipes ont eu chacune une mi-temps mais St André, poussé par son public, a su trouver la faille par deux fois en toute fin de match pour s'imposer sur le score de 2 buts à 1.

 

La première mi-temps est pour Guérande

 

Il valait mieux attendre le lendemain pour écrire ce résumé, le temps que les émotions retombent et que l'objectivité revienne tant ce match fût plein de rebondissements et de tensions diverses. Comme toujours entre ces deux grands rivaux.

Le match débute de manière très intense. Les intentions et les contacts sont là. C'est donc Guérande qui se lance en premier à l'offensive et obtient un premier corner (6ème). Celui-ci est repoussé par la défense et la bataille du milieu de terrain reprend son cours pendant trois minutes jusqu'à la passe merveilleuse de Nordine Mamache, ailier guérandais, pour son numéro 9, Ibrahima Barry, qui gagne son duel à l'épaule pour passer devant son défenseur. L'attaquant guérandais file au but et profite d'une petite hésitation de Willy Guichard, gardien andréannais, pour piquer son ballon et ouvrir le score (1-0; 9ème).

St André tente alors timidement de réagir en se procurant un corner qui n'aboutit sur rien (14ème). Puis Mickaël Breerette tente sa chance de loin mais sa frappe manque de puissance et passe à côté du cadre (19ème). Les deux équipes ont du mal à conclure leurs actions mais ce ne sont pas les idées qui manquent. De nombreuses choses sont tentées aux abords de la surface de réparation surtout par les joueurs de Guérande qui ont la possession du ballon. C'est pour cela que l'on assiste à un match intéressant et intense malgré le fait qu'il n'y ait que très peu d'occasions franches. Une occasion franche justement, St André s'en procure une à la demi-heure de jeu par le biais de son attaquant, Guillaume Lévêque. Le numéro 9 andréannais part seul au but et tente sa chance mais sa frappe est repoussée par le portier guérandais. La balle lui revient dans les pieds, bien difficile à maîtriser. Il frappe du pied gauche mais dévisse et la balle s'envole au-dessus de la cage adverse (30ème).

Le match devient de plus en plus tendu jusqu'à cette occasion guérandaise où les esprits vont vraiment s'échauffer. Mamache déborde sur le côté gauche et trouve Yohann Braire dans la surface qui se retrouve en face à face avec le gardien andréannais. Guichard effectue une superbe parade et Braire vient au contact. Les andréannais voulant défendre leur gardien et les guérandais répondant, la tension monte encore d'un cran entre les joueurs et un premier carton sort. Il est pour le milieu de terrain andréannais, Christophe Blanchard, qui a été le plus virulent dans la «discussion». C'est St André qui se procure la dernière occasion de la mi-temps, sur coup de pied arrêté. Le coup-franc est frappé par Yohwen Guihard qui trouve la tête de Lévêque, toujours présent dans le domaine aérien. Sa tentative passe au-dessus du cadre mais laisse des motifs d'espoir au moment de retourner aux vestiaires.

 

Après un premier quart-d'heure guérandais, tout s'inverse et St André prend la maîtrise de la seconde période

 

La seconde période ne commence pas sous les meilleurs auspices pour St André puisque trois minutes après le coup d'envoi, le défenseur central Yohwen Guihard perd un ballon dangereux dans sa moitié de terrain. L’autre ailier guérandais, Julien Imberbitzin, tente alors sa chance mais sa frappe passe à côté du cadre (48ème). Deux minutes plus tard, on assiste à un énorme cafouillage

dans la défense andréannaise suite à un corner. Dans cette occasion indescriptible, on retiendra que Braire a pu tenter sa chance mais a buté sur Guichard qui repousse du pied (50ème). S'en suit trois corner pour Guérande mais aucun n'arrivera à inquiéter la défense des rouges et blancs.

A l'heure de jeu, St André se procure un coup-franc dangereux frappé par Breerette (60ème). Ce coup-franc est repoussé par le mur mais est néanmoins le symbole d'une tendance qui s'inverse. St André veut égaliser et va tout faire pour dans la demi-heure qui reste. Les andréannais prennent la possession du ballon et les guérandais n'auront plus une seule chance de doubler la mise pour se mettre à l'abri.

On peut sentir la tension monter d'un cran encore depuis que les joueurs de St André ont mis le pied sur le ballon. Cette nouvelle possession se concrétise par un corner. Il est joué à deux et conclu par un beau centre mais le gardien guérandais s'impose dans les airs (71ème).

A la 75ème minute, Imberbitzin prend un carton pour une faute au milieu du terrain qu'il aurait pu éviter. Cet événement aura des conséquences six minutes plus tard.

Mais tout d'abord, St André se procure un nouveau coup-franc excentré. Yohann Biguet le frappe et trouve la tête de Breerette qui voit sa tentative passer juste à côté du cadre. Un frisson vient de parcourir le stade, les spectateurs présents sentent que l'exploit est possible.

Et nous voilà donc à la 81ème, soit six minutes après le carton jaune reçu par Imberbitzin. Ce dernier commet une faute grossière sur Dylan Josseaume, la semelle en avant. L'arbitre met la main à la poche pour en sortir un jaune puis un rouge et donc exclure l’ailier guérandais à dix minutes de la fin du match. Guérande va jouer à dix alors que St André pousse. Disons le tout de suite, c'est le tournant du match, aussi tardif soit-il.

Histoire d'enflammer un peu plus ce match, Guillaume Lévêque tente un retourné acrobatique sur un centre de Biguet. Malgré le beau geste, l'efficacité n'est pas au rendez-vous puisque le gardien capte facilement le ballon (84ème). A trois minutes de la fin du temps réglementaire, Breerette sert Erwan Bonnec dans la surface. Le nouvel entrant décide de frapper sans contrôle et ça paie! Il trouve du pied droit le petit filet opposé et remet les deux équipes à égalité alors que les espoirs commençaient à s'amoindrir sérieusement côté andréannais (1-1; 87ème). Les joueurs de Guérande sont totalement abattus et St André va en profiter.

Le temps réglementaire vient de se terminer quand Yohann Biguet déborde côté gauche et adresse un superbe centre pour Mickaël Breerette. Le milieu de terrain de St André reprend de volée, sans contrôle, et envoie une énorme frappe à droite du gardien pour permettre au sien de prendre l'avantage. Magnifique but ! Autant vous dire que tout le stade a explosé de joie (2-1; 90ème).

L'arbitre ne tarde pas à siffler la fin du match sous les applaudissements du stade de l'Ile de la Pierre. St André n'a pas seulement battu le premier du groupe mais il a également battu son grand rival contre qui on a toujours (ou presque) le droit à des matchs très intenses et sous tension.

 

A l'issue de ce match, Guérande doit partager la première place avec St Nazaire. Les deux équipes pointent avec un total de 58 points. St André des Eaux est septième avec 48 points et une victoire de prestige.

 

 

 

 

CHAMPIONNAT : DIMANCHE 10 MARS

 

ST ANDRE 2 – STE REINE 1

 

15H

 

 

 

Si vous vouliez voir des buts ce week-end, c'était au stade de l'Ile de la Pierre qu'il fallait être ! Les verts de Ste Reine se sont imposés sur le score de 5 buts à 2 face aux rouges de St André, ultra dominés devant leur public. Les visiteurs ont été plus forts dans le jeu et plus réalistes offensivement. Leur victoire s'est finalement dessinée assez rapidement dans le match avec deux buts en deux minutes.

 

 

Ste Reine impose rapidement sa domination en première mi-temps

 

 Les andréannais tentent de se montrer offensifs dès le début de match en se procurant un corner à la première minute que les verts de Ste Reine défendent difficilement.

 

La première frappe est pour les visiteurs, à la sixième minute, par Romain Potier. Ça passe à côté mais le milieu de terrain lance son match. Puis dans la foulée, on assiste à la première frappe andréannaise. C'est une tentative de Ludovic Nourry mais elle est captée par le portier reinois (7ème). Une minute plus tard, c'est Jean-Marc Chapeau, attaquant de Ste Reine, qui tente sa chance et c'est au tour du gardien andréannais de s'imposer. Déjà, les visiteurs se sont installés dans le camp adverse (8ème).

 

Trois minutes après cette première frappe cadrée, Alondé Moumadjadi déborde, se débarrasse de plusieurs advesaires et effectue une frappe repoussée par Willy Guichard, le portier andréannais. La balle revient dans les pieds de l'ailier gauche reinois, Jason Gergaud, qui finit le travail (1-0, 11ème).

 

La défense de St André semble ne pas se remettre de ce but puisqu'une minute plus tard, les reinois double la mise par Romain Potier. Le milieu de terrain s'infiltre par le côté gauche dans une défense totalement passive et trompe Guichard d'un intérieur du pied dans le petit filet (2-0, 12ème).

 

Les andréannais s'énervent et commettent des fautes, dont une d'Arnaud Moyence qui entraîne un coup-franc dangereux mais qui ne donne rien. Le milieu de terrain des rouges prend un carton pour cette faute grossière (16ème).

 

St André se rapproche très rarement des buts adverses alors que Ste Reine se procure un grand nombre d'occasions et pourtant, ce sont les joueurs andréannais qui inscrivent le troisième but de la partie. Yohann Biguet effectue un gros travail dans la surface et frappe fort devant le but. Son centre est dévié et Jérémie Leclinche surgit pour pousser la balle au fond des filets (2-1, 31ème).

 

Cependant, les espoirs des rouges sont vite refroidis car, moins de dix minutes plus tard, Jean-Marc Chapeau donne un sublime ballon piqué par-dessus la défense pour Jason Gergaud qui file inscrire son deuxième but ce dimanche (3-1, 40ème).

 

La mi-temps est sifflée sur ce score de 3 buts à 1, tout ce qu'il y a de plus logique, en faveur des reinois.

 

 

 

Les visiteurs ne lâchent pas leur emprise après la pause

 

Dès le coup d'envoi de la seconde période, les reinois se procurent une occasion par Jason Gergaud. Willy Guichard est sauvé par son poteau! Ça commence mal pour St André.

 

Yohann Biguet et Arnaud Moyence tentent bien leur chance côté andréannais, mais c'est trop timide pour inquiéter Yvan Lequitte.

 

A l'heure de jeu, les visiteurs se procurent un corner. C'est très bien tiré par Romain Potier et Jason Gergaud, encore lui, s'impose dans la défense adverse pour inscrire son triplé (4-1, 60ème).

 

L'ailier reinois retente encore sa chance sur corner mais Guichard s'impose (65ème).

 

Les esprits s'échauffent à vingt minutes de la fin du match suite à une banale faute au milieu de terrain. Les cartons blancs sont de sortie. Un pour chaque équipe. Le match reste tendu jusqu'à la fin.

 

Alexandre Bompoil tente sa chance du genou. La méthode peu orthodoxe aurait pu être efficace mais ça passe au-dessus du cadre (74ème).

 

Une minute plus tard, Romain Potier effectue une nouvelle percée dans la défense andréannaise pour se retrouver en face à face avec le gardien des rouges. Guichard en sort vainqueur.

 

Dans les dix dernières minutes, Alondé Moumadjadi est récompensé de son bon match en partant seul et en frappant à droite du but. Le match tourne à la correction (5-1, 82ème).

 

Les visiteurs se procurent une dernière occasion de but, par le biais de Jean-Marc Chapeau, mais ce dernier ne parvient pas à attraper le cadre.

 

Malgré un match totalement raté, St André va sauver son honneur. Après un très bon centre d'Alexandre Bompoil côté gauche, Jérémie Leclinche effectue une superbe reprise de volée croisée qui atterrie dans la lucarne opposée. Imparable. Par cette frappe, Leclinche s'offre le luxe d'un doublé (5-2, 88ème).

 

L'arbitre siffle la fin du match trois minutes plus tard sur ce score impressionnant de 5 buts à 2.  Les joueurs de Ste Reine mérite largement leur victoire tant ils ont été dominateurs dans le jeu et efficaces offensivement.

 

Grâce à cette large victoire, les joueurs de Ste Reine restent premiers au classement alors que St André tombe à la neuvième place.

 

 

CHAMPIONNAT : DIMANCHE 3 FEVRIER

 

 

ST ANDRE 2 – ARCHE FC 1

15H

 

 

            C'est sous la pluie que les rouges de St André des Eaux ont vaincu les joueurs d'Arche sur le score de 1 à 0 grâce à un but de Jérémie Leclinche. On a assisté à un match équilibré, la pluie ayant rendu difficile le jeu au sol. St André a su se montrer réaliste en toute fin de match pour s'imposer.

 

 

Une première mi-temps équilibrée...

 

            Une pluie fine s'est donc invitée pour assister au match entre St André et Arche, ce qui ne contribue pas vraiment à créer du spectacle. Le jeu au sol est donc difficile et le vent n'aide pas pour le jeu aérien. Dans ces conditions, il faut attendre la dixième minute pour voir la première frappe. C'est Sébastien Pacaud, défenseur d'Arche, qui l'effectue mais elle est facilement capté par Willy Guichard, le gardien de St André des Eaux.

Les rouges tentent de faire tourner le ballon mais commettent une erreur en défense. Le ballon est récupéré par la pointe de l'attaque d'Arche, Dorian Chatellier, qui fonce au but. Il faut une bonne sortie de Willy Guichard dans les pieds de son adversaire pour le stopper. Le gardien andréannais prendra d'ailleurs un coup au passage (13ème).

Malgré ces deux occasions, le match est équilibré et les tentatives sont trop timides à l'image de la frappe de Ludovic Nourry pour St André qui passe loin du cadre (20ème).

On retrouve le 10 de St André une minute plus tard en face à face avec le gardien adverse, que ce dernier remporte. Le corner qui suit ne donne rien.

Plus tard, les rouges décident de mettre en place un pressing agressif. Le gardien d'Arche, Frédéric Voyau, est dépossédé de la balle mais le centre qui suit ne trouve personne.

A la demi-heure de jeu, les visiteurs prennent légèrement le contrôle du ballon et s'approche à plusieurs reprises du but adverse, par le biais de deux corner notamment. Le premier est sorti par la défense (32ème). Sur le second, la balle sort en six mètres suite à une tête non cadrée (34ème).

Cinq minutes avant la pause, Dorian Chatellier tente une frappe, facilement captée par le gardien.

La mi-temps intervient sans nouvelles occasions. Le 0-0 à la pause est plus que logique.

 

 

 ...tout comme la seconde période

 

            Dès le retour des vestiaires, les deux équipes mettent beaucoup de rythme, notamment St André qui se procure un corner dès les premières secondes. La défense est solide et repousse le danger. Trois minutes plus tard, le fraîchement entré en jeu, Edward Kugler, frappe. Mais sa tentative passe loin du cadre (48ème). Puis c'est au tour de François Le Parc, l'ailier andréannais, de s'illustrer en frappant à deux reprises. Mais, une nouvelle fois, ça passe à côté du cadre puis au-dessus. Néanmoins, la balle se rapproche des buts.

Edward Kugler tente à nouveau sa chance mais Willy Guichard effectue une excellente sortie dans les pieds de l'attaquant (53ème).

François Le Parc, très actif en seconde période, effectue un centre mais Frédéric Voyau anticipe bien (60ème).

Les prochaines occasions sont des corners. Deux pour Arche qui ne donnent absolument rien, et un pour St André qui conduira à un superbe relais entre Florian Maire et François Le Parc à l'entrée de la surface. La frappe de Florian Maire passe au-dessus du cadre mais quelle occasion pour St André   (77ème)!

On entre maintenant dans les dix dernières minutes de jeu et les fautes se multiplient. C'est finalement à quatre minutes de la fin du temps réglementaire que la différence se fait. François Le Parc déborde sur le côté gauche, effectue un beau centre de l'extérieur du pied à mi-hauteur et surgit alors Jérémie Leclinche, qui coupe la trajectoire pour mettre la balle au fond des filets (1-0, 86ème).

Les joueurs d'Arche se procurent alors deux occasions d'égaliser. D'abord un corner que Willy Guichard repousse des deux poings, puis un coup-franc, mal tiré, qui ne donne rien.

L'arbitre siffle la fin du match sur le score de 1 à 0, ni mérité, ni immérité pour les andréannais.

            Deux bonnes défenses se sont neutralisées. St André des Eaux a su se montrer plus réaliste en fin de match.

 

            Suite à cette victoire les andréannais se classent à la neuvième place du classement et les joueurs d'Arche tombent à la quatrième place.

 

 

 

 

 

 

 

 

CHAMPIONNAT: DIMANCHE 09 DECEMBRE

ST ANDRE 2 – CROSSAC 1

15H

 

Au terme d'un match nerveux mais pauvre en occasions, ce sont les joueurs de Crossac qui se sont imposés 1 à 0, dimanche après-midi grâce à un but de Quentin Lahuel à la demi-heure de jeu. Crossac a su se montrer plus réaliste que St André, qui pourtant, s'est procuré le plus d'occasions.

 

Une première mi-temps très équilibrée 

Le match a débuté de manière très rythmée avec les joueurs des deux équipes qui ont essayé de créer du jeu. Mais très vite, c'est St André qui prend le contrôle du ballon et la domination s'installe. On assiste à un très gros duel au milieu de terrain, les contacts sont rudes et ce n'est pas Teddy Crand qui dira le contraire. En effet, le milieu de terrain et capitaine de Crossac sort sur civière à la 3ème minute à cause d'une blessure à la cheville. Néanmoins, cette interruption (qui a duré environ trois minutes) n'a pas changé la tendance de ce début de match. St André assoit sa domination en frappant en premier par le biais de Tanguy Moyence, mais la frappe est tranquillement capté par le gardien de Crossac. Le premier quart d'heure est tendu et les deux équipes ont du mal à atteindre le but adverse. Il faut attendre la 18ème minute pour voir la deuxième frappe du match par Erwan Tasta mais le gardien est dessus.

 

Ceci semble avoir réveillé les joueurs de Crossac qui, une minute plus tard, se crée leurs premières occasions. D'abord un corner, repoussé par le gardien de St André, puis un coup franc mais qui passe largement au dessus du but. Crossac semble enfin être rentré dans le match.

 

Quatre minutes plus tard, c'est Crossac qui se procure une première occasion franche par le biais de Sylvain Boisrobert. Il effectue une talonnade qui élimine deux défenseurs andréannais et frappe sous la barre. Willy Guichard dévie la balle d'une belle claquette. Le corner qui suit ne donne rien.

 

St André ne se crée plus d'occasions et Crossac en profite. Une balle longue qui lobe la défense andréannaise, Quentin Lahuel contrôle, crochète Willy Guichard avec un peu de réussite et pousse le ballon dans le but vide (30ème; 1-0). Puis, il faut attendre le temps additionnel pour voir St André pousser pour égaliser. Deux centres consécutifs sont captés par Frédéric Desbois, le gardien de Crossac. A la 5ème minute du temps additionnel, St André se procure un coup franc dangereux à 20 mètres. Il est bien frappé mais sorti en corner qui ne sera pas joué puisque l'abitre siffle la mi-temps.

 

En deuxième mi-temps, Crossac défend, St André met du temps à réagir 

Les deux équipes ont du mal à la sortie des vestiaires. Il faut attendre la 53ème minute pour voir une occasion. C'est un corner pour Crossac que la défense repousse sans problème.

 

Le duel du milieu de terrain s'est densifié et les fautes se multiplient. Le premier carton sort à la 57ème minute et il sera suivi par deux autres plus tard dans le match. St André se réveille à l'heure de jeu par une frappe de Tanguy Moyence qui est sorti par le gardien. Les débats sont extrêmement équilibrés et le duel au milieu de terrain s'éternise. C'est à la 76ème minute que Crossac se crée leur dernière occasion dans ce match. Ils se procurent un coup franc dangereux mais qui est capté par Guichard. S'amorce alors un véritable attaque défense avec St André qui va s'installer dans la moitié de terrain adverse. En effet, les joueurs de St André se décident à pousser à dix minutes de la fin et se procurent un coup franc. Quentin Renaud centre et Tasta place une tête qui passe juste à côté du cadre (81ème). On retrouve Renaud quatre minutes plus tard qui adresse une frappe qui passe tout près de la lucarne (85ème). Tous les supporters andréannais retiennent leur souffle. On entre dans le temps additionnel et les rouges obtiennent un corner qui est repoussé par la défense très solide de Crossac.

 

Nous sommes dans les dernières secondes de jeu et tous les joueurs de St André sont dans la moitié de terrain adverse. Florian Tual frappe à la 93ème minute mais il dévisse. L'arbitre siffle la fin du match sur le six mètres qui suit.

 

Les rouges ont bien poussé en fin de match mais ont été maladroits devant le but.

 

 

Les joueurs de Crossac ont su géré leur avantage acquis en première mi-temps même si ils n'ont pas inquiété les andréannais en seconde période.

 

 

CHAMPIONNAT: DIMANCHE 25 NOVEMBRE

ST ANDRE 2 Vs MONTOIR 2

15H 

 

            Pas un grand match en ce dimanche après-midi ensoleillé entre les rouges de St André et les verts de Montoir, mais un match équilibré entre deux équipes qui se valent. Néanmoins, c'est l'équipe des seniors B de St André qui s'est imposée en toute fin de match (2-1).

 

 

Une première mi-temps laborieuse

         La première mi-temps a paru longue pour les quelques spectateurs venus assister au match, les joueurs des deux équipes n'ayant pu produire de jeu notamment au milieu de terrain. Malgré tout, il y a eu quelques occasions. Montoir en tout début de match voit le premier but de la partie justement refusé pour une position de hors-jeu (2ème). Ce sera finalement la tendance de cette première mi-temps. En effet, c'est Montoir qui va se créer les plus grosses occasions. A la 8ème minute, l'arrière droit des verts déborde sur son côté et effectue un centre qui se transformera en tir dangereux pour la défense de St André. Le gardien andréannais , Willy Guichard, commence à s'illustrer quelques minutes plus tard en effectuant une superbe sortie dans les pieds de Régis Avril, la pointe de l'attaque de Montoir (12ème).

 

Il faudra attendre de passer le premier quart d'heure pour voir la première occasion franche de St André, qui est en fait un face à face suivi d'une frappe non cadrée.

 

Un nouveau face à face pour Montoir une nouvelle fois sauvé par Guichard et le match se tend. Les premiers cartons sortent (26ème) et deux coup-franc dangereux se succèdent bien sauvés par la défense de St André.

 

Jamais deux sans trois, Willy Guichard remporte un nouveau face à face (35ème) puis plus rien ne se passe jusqu'à la toute fin de mi-temps où St André va pousser sans concrétiser.

 

Le 0-0 semble logique à la mi-temps, à l'image de la première période, même si Montoir s'est créée le plus d'occasion.

 

 

Après une première mi-temps légèrement à l'avantage de Montoir, St André se réveille en seconde période

         En effet, dès le retour des vestiaires, les joueurs de St André mettent la pression sur l'équipe adverse. Dès la 1ère minute, ils se créent une grosse occasion, concrétisée par une superbe frappe qui permet au gardien de Montoir, Thibault Doucet, de s'envoler pour la dévier en corner. Ce bon début de seconde période de St André est récompensé par l'ouverture du score à la 50ème minute par Erwan Tasta. Une passe en retrait malvenue, et François Le Parc va faire un gros pressing pour contrer le dégagement du gardien. La balle revient dans les pieds de Tasta qui a bien suivi et qui n'a plus qu'à finir dans le but vide.

 

Ce but apporte enfin un peu de rythme dans ce match qui en manquait cruellement. Il se passe tout de même dix minutes sans occasions franches avant une belle frappe de Montoir bien captée par le gardien (60ème).

 

St André va alors dominer pendant une vingtaine de minutes, manquant par deux fois de tuer le match. La première est un face à face vendangé par Erwan Tasta (66ème). On retrouve Tasta pour la deuxième occasion franche, qui adresse une passe en retrait lumineuse pour Jérémy Le Bot dont la frappe passe juste à côté du cadre (79ème).

 

C'est alors que légèrement contre le cours du jeu, Montoir égalise par Johnny Saussaye bien servi par un centre venant de la droite et qui adresse une belle tête imparable (81ème).

 

Le résultat nul semble alors se dessiner. Le match se tend et beaucoup de fautes sont commises.

 

Le temps additionnel est clairement en faveur de St André qui domine et qui se crée des occasions, notamment par Tasta (90'+1).

 

C'est à la toute fin du temps additionnel que St André va faire la différence en se procurant un penalty justifié sur une faute grossière d'un défenseur de Montoir. Le penalty est alors transformer par Yohann Biguet (2-1; 90'+2) et l'arbitre siffle la fin du match après une ultime frappe de Montoir au dessus des buts du portier de St André.

 

 

 
avr.
18:00
Espace du Marais