Résumés des matchs

  

CHAMPIONNAT : DIMANCHE 12 MAI

ST ANDRE 1 – STE LUCE 1

15H

 

 

L'enjeu n'est que d'un côté dans ce match, celui de Ste Luce qui, étant deuxième du groupe, joue encore la première place avant le coup d'envoi. St André, dans le milieu de tableau, n'a plus rien à jouer. Les deux équipes n'ont pas pu se départager et se séparent sur le score de 2-2. Mais avec un score de 0 à 0 à la mi-temps, l'intérêt du match se situe seulement en seconde période. A signaler que, malgré un enjeu limité, le match a été plutôt agité et difficile à tenir pour le corps arbitral.

 

 

Une première mi-temps peu rythmée

 

La première mi-temps est plutôt équilibrée même si l'on peut noter que les occasions les plus franches sont andréannaises. Ce sont néanmoins les visiteurs qui se procurent la première situation dangereuse avec un corner. Le défenseur central, Jéremy Maisonneuve, place sa tête mais sa tentative passe à côté du cadre (4ème). La première frappe andréannaise est de Guillaume Lévêque, bien trouvé à droite de la surface par Florian Riot, mais son tir est trop croisé (8ème). On se rend coup pour coup dans ce premier quart d'heure puisque Julien Colombier tente également sa chance mais c'est trop timide pour inquiéter Kévin Lelièvre, le gardien andréannais (12ème).

On a tout de même vu un but en première période, marqué par St André mais refusé pour une position de hors-jeu justifiée (15ème). La première des trois occasions franches de St André de ces quarante-cinq premières minutes intervient juste après le but refusé grâce à la magnifique passe de Damien Letexier pour Lévêque. L'attaquant andréannais ouvre son pied gauche et frappe mais Bernier, le gardien lucéen s'impose grâce à une superbe parade, qu'il ressortira plusieurs fois pour sauver son équipe (17ème). Peu après, Lévêque tente à nouveau sa chance mais c'est encore trop croisé (23ème).

C'est juste après la demi-heure de jeu que le match commence à se tendre suite à un tacle par derrière du milieu de terrain andréannais Yohann Serot. Le premier carton jaune de la partie sort de la poche de l'arbitre (34ème).

La deuxième grosse situation de but andréannaise voit encore Lévêque à l'oeuvre sur le côté qui lance dans la profondeur Florian Riot, capitaine du jour. L'ailier réussit un superbe grand pont sur son adversaire alors qu'il est en bout de course, en une touche de balle. Il est maintenant dans la surface et frappe du pied droit mais, une nouvelle fois, c'est Bernier qui s'interpose pour garder sa cage inviolée (35ème).

L'un des faits importants du match, c'est ce carton jaune que prend Lévêque pour avoir frappé dans le ballon alors qu'il était signalé hors-jeu. Ce carton était évitable et aura des conséquences plus tard dans le match (39ème).

On est tout proche de la fin du temps réglementaire lorsque Jonathan Letilly récupère un ballon dans son camp et sur son côté gauche. Le défenseur andréannais décide d'accélérer et de remonter tout le terrain en effaçant tous les adversaires se dressant sur son chemin. Il s'approche maintenant de la ligne des six mètres adverses et choisit de ne pas s'arrêter là. Il pénètre dans la surface, se joue de la défense et frappe du pied droit. Une nouvelle fois, c'est le gardien lucéen qui s'interpose, bien décidé à ne pas prendre de but avant la mi-temps. C'est la troisième occasion franche andréannaise, mais le tableau d'affichage reste vierge (42ème). Attention à ne pas le payer par la suite !

Puis, l'arbitre fait rentrer tout le monde au vestiaire sur ce score nul et vierge, notamment (surtout) grâce à un bon gardien lucéen.

 

Enfin des buts en seconde période, et quelques faits de jeu

 

Les andréannais ont certainement repensés à toutes ces occasions manquées en première mi-temps car dès le retour des vestiaires, ils prennent l'avantage sur un corner. Le jeu a repris depuis seulement quelques secondes quand Damien Letexier frappe ce corner. C'est repoussé par la défense mais le ballon lui revient dans les pieds. Il décide alors d'enrouler son ballon vers le but et la balle trouve le poteau. Guillaume Lévêque qui avait sauté pour tenter de couper la trajectoire met sa tête pour pousser le ballon au fond des filets (1-0; 46ème).

La réaction lucéenne ne se fait pas attendre puisque une minute plus tard Romain Piette tente sa chance de l'extérieur de la surface. La frappe est repoussée des poings pas Lelièvre qui n'avait pas eu grand chose à faire jusque-là (47ème). Puis, les visiteurs se procurent un corner mais l'exploitent mal et ne parviennent pas à revenir au score.

C'est même tout le contraire qui va se produire puisque les andréannais vont doubler la mise grâce à Yohann Serot. Lévêque déborde sur le côté gauche et lance Serot dans la profondeur d'une passe lumineuse. Le numéro 11 andréannais se retrouve en face à face avec le gardien, qu'il élimine d'une superbe feinte de corps, sans même toucher le ballon. Il n'a alors plus qu'à pousser le ballon pour conclure (2-0; 52ème). Le gros début de seconde période de St André est récompensé.

Malheureusement pour eux, les joueurs évoluant devant leur public vont totalement abonner le ballon à leurs adversaires. Grosse erreur.

La première alerte est un une-deux entre Piette et Guiheneuf dans la surface. Guiheneuf parvient à frapper mais Kévin Lelièvre s'interpose (56ème). Peu de temps après, les visiteurs se procurent un corner. Celui-ci est mal dégagé par la défense et finit sur la main d'un rouge. Le pénalty est sifflé. Piette se présente, s'élance et transforme le pénalty pour revenir à deux buts à un. La demi-heure qui reste va être très longue pour les andréannais (2-1; 61ème). Suite à cela, Riot prend un carton jaune pour contestation.

Les joueurs de Ste Luce vont maintenant tout faire pour égaliser et les andréannais vont rarement voir le jour. Colombier déborde côté droit et centre pour Piette qui n'a pas beaucoup cadré dans ce match. Une nouvelle fois, sa tête passe au-dessus du cadre (66ème). Deux minutes plus tard, un fait de jeu étrange et rare va accompagner l'égalisation des visiteurs. On assiste à une contre-attaque rapide des lucéens, l'arbitre de touche doit donc remonter toute sa moitié de terrain. En accélérant pour être au niveau de la ligne de défense, il se blesse. Le jeu continue de l'autre côté de la pelouse alors que le public au bord du terrain crie pour avertir l'arbitre central. Certains andréannais s'arrêtent de jouer et c'est alors que Ghislain Tilleul déclenche une superbe frappe enroulée du pied droit. Le ballon frappe la barre avant d'entrer et c'est au fameux arbitre de touche blessé de dire si celui-ci est entré ou non. Il accorde le but et déclenche la colère des dirigeants et des supporters andréannais. La balle semblait néanmoins bel et bien rentrée.

Les andréannais vont avoir une petite réaction après ce but par le biais de Gauthier Cussac qui frappe de demi-volée. Sa tentative est captée par le portier lucéen.

Le dernier fait de match intervient sur une action banale. Le gardien andréannais dégage son camp et c'est Lévêque qui, comme toujours (ou presque), vient à la retombée du ballon. Il s'écroule sous la charge de Maisonneuve qui semble lui avoir mis un coup de coude. C'est alors que l'attaquant andréannais insulte le fautif. Lévêque est toujours à terre mais le carton rouge est déjà dans la main de l'arbitre... Une fois expulsé, le numéro 10 andréannais sort difficilement du terrain et s'écroule avant même de passer la ligne à cause d'un léger malaise suite au coup reçu. Il devra sortir sur civière (79ème). Une dernière bien agitée et qui se termine mal pour l'attaquant qui jouait là son dernier match.

Une fois la tension retombée, les lucéens se procurent trois corner de suite qui ne donnent rien. Les visiteurs en supériorité numérique n'arrivent pas à faire la décision. Piette aura d'ailleurs deux autres possibilités d'enterrer ses adversaires mais n'étant pas dans un bon jour, ses deux tentatives sont des échecs.

Après avoir sorti un dernier carton jaune à la 95ème minute, l'arbitre siffle la fin du match sur ce score de deux partout, plutôt logique finalement, vu le déroulement de la partie.

 

Après ce match, St André est en plein milieu de tableau, à la sixième place, avec 51 points et Ste Luce reste deuxième avec cinq points de retard sur le premier, Basse Goulaine.

 

 

 

 

 

CHAMPIONNAT : DIMANCHE 7 AVRIL

ST ANDRE 1 – ANGERS LAC MAINE 1

 

   

 

 

 

            Les joueurs de Saint André des Eaux affrontent les derniers du groupe E en ce dimanche après-midi et partent donc favoris. La logique est respectée puisque les andréannais se sont imposés sur le score de 5 buts à 1 face aux joueurs du Lac de Maine. Le break est rapidement fait par les rouges et blancs qui ont globalement maîtrisé le match du début à la fin et se sont mis à l'abri dès la première mi-temps (3-0).

 

Le coup d'envoi est donné et St André prend rapidement le contrôle du ballon en faisant un gros début de match. Il ne leur faut d'ailleurs que neuf minutes pour trouver la faille et ouvrir le score. Les andréannais se procurent le premier corner de la rencontre et Guillaume Lévêque ne se fait pas prier pour le reprendre du pied droit aux six mètres et l'envoyer dans les filets (1-0; 9ème).

 

Les rouges ne font pas l'erreur de se voir vainqueurs trop vite et essaient d'enfoncer le clou sur le deuxième corner de la partie. Cette fois, c'est Yohann Serot qui reprend le ballon mais sa tête passe à côté du cadre (18ème). Une minute plus tard, Gauthier Cussac tente sa chance de l'extérieur de la surface mais sa frappe passe au-dessus.

 

            A la 21ème minute, la défense du Lac de Maine craque une nouvelle fois face à Lévêque. Le numéro 9 andréannais est lancé dans la profondeur à la limite du hors-jeu et s'en va tromper Pavillou d'un intérieur du pied droit (21ème; 2-0). Puis, St André se procure un nouveau corner avec une nouvelle fois Serot à la tombée (une tactique sûrement étudiée avant le match), mais sa frappe passe au-dessus du but adverse. La première occasion des joueurs d'Angers est également un corner mais celui-ci ne débouche sur rien.

 

            Le break andréannais est confirmé avant la demi-heure de jeu par Gauthier Cussac. Yohwen Guihard passe en profondeur pour Lévêque sur le côté droit qui centre pour Cussac. L'ailier andréannais effectue une tête plongeante qu'il parvient à placer dans la lucarne gauche. Un superbe but qui permet à St André d'avoir une avance très confortable (3-0; 28ème).

 

             La première frappe cadrée des visiteurs intervient cinq minutes après le but sur coup-franc. Fabien Montot frappe sous la barre et il faut une belle claquette de Kevin Lelièvre pour écarter le danger. Le corner qui suit, lui, ne donne rien (33ème). Cela semble avoir réveillé les angevins et notamment leur défenseur central, Benoît Bonjour, qui réussit une percée et file seul au but. Une nouvelle fois, Lelièvre s'emploie parfaitement pour remporter son face à face (38ème). St André se procure une dernière occasion, sur coup-franc, avant la mi-temps. Damien Letexier trouve Lévêque dans la surface qui voit sa frappe partir au-dessus du cadre.

 

 

            L'arbitre siffle la mi-temps sur le score de 3 à 0. Le résultat est plus que logique à la pause puisque les rouges ont largement dominés ces quarante-cinq premières minutes. Néanmoins, les visiteurs peuvent garder un semblant d'espoir après leur réveil en fin de mi-temps.

 

  

Une seconde période moins rythmée et un peu plus équilibrée

         

Et ce sont les joueurs du Lac de Maine qui se créent les premières occasions de la seconde mi-temps. Un corner, tout d'abord, mais la défense parvient à se dégager. Puis le futur buteur, Corentin Toux, tente sa chance une première fois mais sa frappe est captée par Lelièvre (55ème). Seulement, les joueurs en ont oubliés la défense et St André en profite. Cussac lance Lévêque dans la profondeur d'une superbe passe de l'extérieur du pied. Le buteur ne se fait pas prier pour tromper le gardien adverse et s'offrir un triplé (4-0; 56ème).

 

            Angers Lac Maine réussit à sauver l'honneur, par Corentin Toux donc. Après avoir été lancé dans la profondeur, il s'excentre sur la droite de la surface. Lelièvre est obligé de sortir de ses buts et se fait lober par l'angevin avec précision (4-1; 68ème).

 

Les andréannais reprennent alors le contrôle du ballon et le jeu se durcit pendant quelques minutes. A deux minutes d'intervalle, Bonjour et Serot prennent un carton jaune pour accumulation de fautes et tacle dangereux.

 

            Puis, St André sort le grand jeu le temps d'une action pour le plus grand plaisir des spectateurs. La balle repart de Lelièvre qui relance court à la main sur Jonathan Letilly. L'arrière gauche amorce une phase de jeu avec plusieurs relais en une touche de balle. Le ballon est à gauche dans les pieds de Yohann Biguet puis se retrouve à droite avec Anthony Sigogne qui centre à ras de terre pour Biguet, lequel a suivi l'action et finit tranquillement d'un plat du pied au terme de ce sublime mouvement collectif (5-1; 83ème).

 

            St André se procure un dernier coup-franc dans le temps additionnel frappé par Mickaël Van Haluwyn. La balle est hors cadre et l'arbitre siffle la fin du match sur cette victoire sans appel et entièrement méritée des joueurs de St André, 5 buts à 1. Les visiteurs n'ont pas eu assez le ballon pour inquiéter la défense adverse, en revanche, les attaquants andréannais ont fait preuve d'une belle réussite dans la conclusion des actions.

 

 

 

            A l'issue de ce match, les joueurs d'Angers Lac De Maine restent à la dernière place du classement avec 19 points et toujours aucune victoire, et les andréannais sont sixièmes du groupe E avec 43 points.

 

 

 

 

 

 

 

CHAMPIONNAT : DIMANCHE 18 FEVRIER

ST ANDRE 1 – TRELAZE EGLANTINE 1

15h

 

 

            Les joueurs de St André des Eaux, en blanc pour l'occasion, ont profité d'un beau dimanche après-midi pour s'imposer, devant leur public, face aux rouges de Trélazé sur le score de 3 à 0. Les andréannais n'ont pas vraiment été mis en danger dans ce match qu'ils ont plutôt maîtrisé malgré une petite difficulté à entrer dans les mi-temps.

 

St André met le temps mais s'impose en première mi-temps

 

            Le temps est idéal en ce dimanche après-midi ensoleillé de Février pour jouer au foot, bien que la température soit un peu fraîche. Le coup d'envoi est donc donné à 15 heures et les joueurs de Trélazé ne tarde pas à se procurer un premier coup-franc proche du poteau de corner. Celui-ci est repoussé dans l'axe par la défense, ce qui permet à Amaury Le Carof d'effectuer la première frappe du match, déviée en corner. La défense repousse le danger en deux temps (3ème).

 

Au quart d'heure de jeu, après un bon débordement côté droit, Arnold Foliard, ailier de Trélazé, centre pour Adrien Parfait qui tente un beau ciseau acrobatique qu'il réussit à cadrer. Kevin Lelièvre, gardien andréannais, intervient pour la première fois en captant le ballon.

 

La première situation andréannaise sera la bonne puisque, à la 17ème minute, les blancs se procurent un coup-franc sur la gauche de la surface de réparation. Mickaël Breerette centre en retrait pour Max Antoine Prioux qui frappe. Son tir est dévié par la défense mais la balle revient dans les pieds de Meidhi Genevois qui n'a plus qu'à finir du plat du pied. Une occasion, un but (1-0, 17ème).

 

Quinze minutes plus tard, Adrien Parfait tente à nouveau sa chance, de la tête cette fois, mais c'est à nouveau capté par Kevin Lelièvre. Dans la continuité de l'action, St André se procure un corner. Les andréannais vont jouer une superbe action pour inscrire le deuxième but de la partie. Max Antoine Prioux joue court sur le corner, la balle lui revient, il effectue un magnifique centre au deuxième poteau où Guillaume Lévêque est seul et conclut d'un beau plat du pied droit. Efficacité redoutable côté andréannais (2-0, 35ème).

 

Le 10 de Trélazé, Denis Legue, tente une ultime frappe, trop timide, captée par Lelièvre.

 

L'arbitre siffle la mi-temps sur ce score de 2 à 0 en faveur d'une équipe andréannaise extrêmement réaliste.

 

La physionomie du match reste la même en seconde période

 

            En effet, on repart sur les même bases que la première période puisque ce sont les visiteurs qui vont se procurer les premières occasions de but. Tout d'abord, c'est Samuel Trompette qui prend sa chance après un centre en retrait d'Alexandre Vivant, entré à la mi-temps. Ça passe au-dessus (50ème). On retrouve Vivant trois minutes plus tard qui tente une frappe de l'extérieur du pied. Sa tentative passe tout près de la lucarne (53ème). De nouveau, trois minutes s'écoulent, puis Adrien Parfait se retrouve en face à face avec Kevin Lelièvre. Le gardien andréannais parvient à capter le tir de son adversaire (56ème). Ça ne veut pas rentrer pour les visiteurs !

 

Il faut attendre l'heure de jeu pour voir la première occasion andréannaise en seconde période. Guillaume Lévêque frappe sur le poteau et le ballon finit en corner. Celui-ci ne donne rien. On retrouve Lévêque six minutes plus tard, qui frappe sur un bon centre d'Anthony Sigogne. Ça passe juste à côté du cadre mais les opportunités se rapprochent du cadre (66ème).

 

Les efforts de Guillaume Lévêque seront récompensés cinq minutes plus tard.

 

En effet, la défense de Trélazé tergiverse et n'arrive pas à se dégager. Lévêque se bat et presse Nicolas Garson. L'ailier récupère le ballon d'un superbe tacle ravageur et fusille le gardien aux six mètres.   C'est un doublé pour le numéro 11 andréannais ! (3-0, 71ème).

 

A partir de là, Trélazé semble avoir abdiqué. Ils ne se procurent plus d'occasions, si ce n'est deux coups de pied arrêtés qui ne donnent rien.

 

En revanche, St André ne desserre pas son étreinte et tente beaucoup, notamment Anthony Sigogne, très actif (76'; 77'; 84'). Max Antoine Prioux tente aussi sa chance à la 86ème minute mais sa frappe passe juste à côté du cadre.

 

C'est après quatre minutes de temps additionnel que l'arbitre se décide à renvoyer tout le monde aux vestiaires.

 

Les andréannais s'imposent donc 3 à 0 face à des joueurs de Trélazé qui n'ont pas su être inquiétants malgré leur bon début de match et de seconde période. Le résultat, bien que sévère, est tout de même loin d'être illogique.

 

            A l'issue de ce match, les joueurs de St André des Eaux sont quatrième au classement et les joueurs de Trélazé Eglantine se classent neuvième.

 

 

CHAMPIONNAT: DIMANCHE 27 JANVIER 

 

ST ANDRE 1 – GORGES ELAN 1

                                                                  15H

 

 

            Match équilibré entre les rouges de l'Elan et les andréannais en blanc pour l'occasion. En effet, les deux équipes se sont neutralisées durant tout le match et se sont quittées sur le score logique de 1-1. Les joueurs ont eu du mal à développer du jeu en raison d'un terrain très gras et très glissant et ce fut donc un match plutôt brouillon.

 

Une première mi-temps à l'avantage des andréannais

 

            Malgré un grand soleil, c'est sur un terrain gras et très lourd que le coup d'envoi du match opposant l'Elan de Gorges et St André des Eaux est donné. Les joueurs ont du mal à trouver leurs marques en ce début de match et beaucoup d'entre eux glissent, ce qui rend les premières minutes très saccadées.

 

Il faut attendre la dixième minute pour voir enfin une percée offensive, de la part des andréannais,  qui se termine par un corner. Certes, ce corner sera facilement repoussé par la défense mais il aura au moins le mérite de lancer le match. Les joueurs de St André commencent alors à mettre en place leur jeu. Leur début de domination est concrétisé par l'ouverture du score à la treizième minute suite à une magnifique action collective. Les milieux de terrain, tout de blanc vêtu, écarte sur la droite pour Jonathan Letilly qui déborde et effectue un centre millimétré pour Yohann Serot. Ce dernier place une sublime tête décroisée qui s'écrase sur le poteau. Mais, en véritable renard des surfaces, Guillaume Lévêque surgit et expédie le ballon dans le but vide (1-0, 13ème).

 

Le 1-0 semble alors logique car les andréannais ont été les premiers à attaquer.

 

Et cela va se confirmer tout au long de la première mi-temps que St André va dominer.

 

On retrouve d'ailleurs Jonathan Letilly, deux minutes après l'ouverture du score, effectuant une frappe très tendu que le gardien ne peut que repousser.

 

Les blancs tentent ensuite une offensive toute en vitesse par le biais de Guillaume Lévêque qui va remonter les trois quart du terrain en débordant sur le côté gauche. Il adresse alors un centre à Yohann Serot, seul dans l'axe, qui effectue une superbe frappe malheureusement pas assez précise. Le ballon passe à quelques centimètres du poteau gauche des buts adverses.

 

C'est deux minutes plus tard que les visiteurs ont leur premier sursaut (qui sera d'ailleurs le seul de la mi-temps), sur coup de pied arrêté. Le défenseur central de l'Elan, Alexis Pineau, frappe ce coup-franc dans la surface, ce qui crée un énorme cafouillage. Après une véritable partie de flipper, le ballon finit miraculeusement dans le but andréannais mais l'arbitre siffle une faute contre les rouges du jour, probablement pour une main (19ème).

 

Rien ne se passe alors pendant une dizaine de minutes, les équipes ayant du mal à s'approcher du but adverse.

 

A la demi heure de jeu, St André se procure deux coups de pied arrêtés, un corner et un coup-franc, mais ceux-ci ne donnent rien. Guillaume Lévêque tente de nouveau sa chance sur le troisième corner andréannais de la mi-temps. Sa tête passe largement au-dessus.

 

Les joueurs de l'Elan de Gorges obtiennent leur premier corner juste avant la mi-temps mais il ne sera pas fructueux. Les joueurs rentrent aux vestiaires sur ce score de 1-0 plutôt logique.

 

La tendance s'inverse en deuxième mi-temps, l'attaque de l'Elan se réveille

 

            Les joueurs de l'Elan mettent la pression dès la sortie des vestiaires sur les andréannais, qui vont craquer très vite et devoir se reposer sur leur gardien, Kevin Lelièvre.

 

En effet, après deux minutes en deuxième mi-temps, le pressing des visiteurs porte ses fruits. La défense de St André n'arrive pas à se dégager, l'ailier gauche de l'Elan, Julien Douillard, récupère la ballon et file seul au but. Il fixe le gardien, décale sur Christophe Mappahngando, qui, seul face au but, réalise l'immanquable en ratant le cadre...

 

Deux minutes plus tard, une passe en retrait manquée et Kevin Lelièvre sauve ses coéquipiers en remportant son face à face.

 

Les andréannais se sont fait deux grosses frayeurs de suite. Ils commencent la seconde période d'une bien mauvaise manière.

 

Les joueurs de l'Elan poursuivent leurs offensives avec tout d'abord un coup-franc bien placé mais frappé trop mollement, ce qui permet au gardien de capté la frappe sans difficulté (53ème). Ensuite, les visiteurs se procure un corner mais commettent une faute sur Kevin Lelièvre. Les blancs peuvent se dégager encore une fois (57ème). Dans la vingtaine de minute qui suit, on ne voit que deux occasions de but de chaque côté sur coup de pied arrêté, ce qui démontre toute la difficulté qu'ont les joueurs dans le jeu.

 

St André se procure deux corner en dix minutes, lesquels ne donne absolument rien.

 

Puis en cinq minutes, les joueurs de l'Elan de Gorges se procurent deux coups-francs. Le premier est sorti en deux temps par la défense (71ème), le second est repris de la tête par Alexis Pineau mais passera largement à côté du cadre (75ème).

 

Fort de leur domination, les visiteurs vont se créer une occasion qui s’avérera décisive.

 

Sur un renvoie très long de sa défense, Julien Douillard part dans le dos de la défense andréannaise et remporte son face à face grâce à une belle frappe à ras de terre (1-1, 77ème).

 

L'égalisation correspond à la physionomie du match.

 

La rencontre devient alors beaucoup plus tendue et les esprits s'échauffent légèrement. Les deux équipes semblent pouvoir marquer mais n'arrivent pas pour autant à se créer des occasion franches si ce n'est à la 87ème minute quand Yohwen Guihard se fait une grosse frayeur. En effet, on est passé tout près du but contre son camp quand Christophe Despontin adresse un centre contré par Guihard. Le défenseur andréannais est sauvé par son gardien qui effectue une magnifique claquette et dévie ce ballon en corner. Ce dernier ne donne rien.

 

Ensuite, plus rien. Les deux défenses font bloc et les quelques contre-attaques tentées échouent.

 

            L'arbitre siffle donc la fin du match sur un résultat nul plutôt logique. Les deux équipes ont eu leur chance et ont eu chacune une mi-temps dans laquelle elles ont pu inscrire un but.

 

            A l'issue de ce match, St André des Eaux reste à la 6ème place à deux points de Gorges Elan, 4ème avec 27 points.

 

août
Port de La chaussé Neuve
Cueillette des  fleurs, décoration du chaland et montage des stands dans une ambiance sympa. On a besoin de vous, merci de prendre contact avec Claude Durand 06-10-79-22-54 Lire la suite